Comment traiter une réaction allergique

Qu’est-ce qu’une réaction allergique ?

Votre système immunitaire crée des anticorps pour combattre les substances étrangères afin que vous ne tombiez pas malade. Parfois, votre système identifie une substance comme nocive, même si elle ne l’est pas. Lorsque cela se produit, on appelle cela une réaction allergique.

Ces substances (allergènes) peuvent être n’importe quoi, des aliments aux médicaments en passant par les environnements.

Lorsque votre corps entre en contact avec ces allergènes, il peut provoquer des symptômes bénins comme une irritation de la peau, un larmoiement ou des éternuements. Chez certaines personnes, les allergies peuvent conduire à l’anaphylaxie. L’anaphylaxie est un état qui met la vie en danger. Elle se traduit par un choc, une chute soudaine de la pression sanguine et des difficultés à respirer. Cela peut conduire à une insuffisance respiratoire et à un arrêt cardiaque.

Appelez immédiatement les urgences si vous ou une personne que vous connaissez présente une anaphylaxie.

La réaction allergique de votre corps dépend de ce à quoi vous êtes allergique.

Symptômes courants

Les réactions allergiques les plus graves peuvent provoquer une anaphylaxie. Cette réaction se produit quelques minutes après l’exposition et, si elle n’est pas traitée, peut entraîner une perte de conscience, une détresse respiratoire et un arrêt cardiaque.

Demandez de l’aide d’urgence si vous ou quelqu’un que vous connaissez souffre d’anaphylaxie, même si les symptômes commencent à s’améliorer. Parfois, les symptômes peuvent revenir dans un deuxième temps.

Que faire lorsqu’une personne souffre d’anaphylaxie ?

Si vous êtes en présence d’une personne qui souffre d’anaphylaxie, vous devriez :

  1. Appeler le samu immédiatement.
  2. Vérifiez s’ils ont un auto-injecteur d’épinéphrine (adrénaline) et aidez-les, si nécessaire.
  3. Essayez de garder la personne calme.
  4. Aidez la personne à s’allonger sur le dos.
  5. Soulevez ses pieds d’environ 30 cm et couvrez-les d’une couverture.
  6. Tournez-les sur le côté s’ils vomissent ou saignent.
  7. Assurez-vous que leurs vêtements sont amples pour qu’ils puissent respirer.

Plus vite la personne reçoit son épinéphrine, mieux c’est.

Évitez de donner des médicaments par voie orale, de donner à boire ou de soulever la tête de la personne, surtout si elle a de la difficulté à respirer.

Votre médecin peut vous prescrire de l’épinéphrine d’urgence. L’auto-injecteur est livré avec une dose unique de médicament à injecter dans la cuisse. Vous voudrez apprendre à votre famille et à vos amis proches comment injecter l’épinéphrine en cas d’urgence.

Si la personne avec laquelle vous êtes ne respire pas, ne tousse pas ou ne bouge pas, vous devrez peut-être pratiquer la réanimation cardio-pulmonaire. Vous pouvez le faire même si vous n’avez pas reçu de formation officielle. Cela consiste à effectuer des pressions sur la poitrine, environ 100 par minute, jusqu’à l’arrivée des secours.

Si vous souhaitez apprendre la réanimation cardio-pulmonaire, contactez la Croix-Rouge ou une organisation locale de premiers secours pour suivre une formation.

Les antihistaminiques et les décongestionnants en vente libre peuvent soulager les symptômes mineurs d’une réaction allergique.

Les antihistaminiques préviennent les symptômes tels que l’urticaire en bloquant les récepteurs de l’histamine afin que votre corps ne réagisse pas aux allergènes. Les décongestionnants aident à dégager votre nez et sont particulièrement efficaces pour les allergies saisonnières. Mais ne les prenez pas pendant plus de trois jours.

Ces médicaments sont disponibles sous forme de comprimés, de gouttes pour les yeux et de vaporisateurs nasaux. De nombreux médicaments en vente libre provoquent également de la somnolence, évitez donc de les prendre avant de conduire ou de faire un travail qui demande beaucoup de concentration.

L’enflure, la rougeur et les démangeaisons peuvent être réduites avec de la glace et des crèmes topiques qui contiennent des corticostéroïdes.

Prenez rendez-vous avec votre médecin si les médicaments en vente libre ne fonctionnent pas. Appelez immédiatement votre médecin si vous avez une réaction allergique au médicament.

Les meilleurs remèdes contre les allergies alimentaires consistent généralement à éviter les aliments qui déclenchent une réaction allergique. Si vous entrez accidentellement en contact avec l’aliment auquel vous êtes allergique ou si vous le mangez, des médicaments en vente libre peuvent tempérer la réaction.

Cependant, ces médicaments n’aident qu’à soulager l’urticaire ou les démangeaisons.

Vous pouvez également traiter les allergies alimentaires graves avec de l’épinéphrine.

Plantes vénéneuses

Environ 7 personnes sur 10 ont une réaction allergique lorsqu’elles touchent du sumac vénéneux, du chêne vénéneux ou du sumac à vernis. Les substances collantes de ces plantes, également appelées urushiol, se fixent sur la peau au contact.

Les symptômes vont de légères rougeurs et démangeaisons à de graves cloques et gonflements. Les éruptions apparaissent de trois heures à quelques jours après le contact et durent de une à trois semaines.

En cas d’exposition à des plantes toxiques, faites ce qui suit :

  1. Évitez de toucher d’autres parties de votre corps, en particulier votre visage.
  2. Nettoyez la zone avec de l’eau et du savon pendant au moins 10 minutes.
  3. Prenez un bain frais.
  4. Appliquez de la calamine ou une autre lotion anti-démangeaison trois à quatre fois par jour pour soulager les démangeaisons.
  5. Calmez les zones enflammées avec des produits à base d’avoine ou une crème d’hydrocortisone à 1 %.
  6. Lavez tous les vêtements et les chaussures à l’eau chaude.

Ces étapes visent toutes à éliminer l’urushiol de votre peau. Les réactions graves chez les enfants peuvent nécessiter une visite chez le médecin qui prescrira des stéroïdes oraux ou des crèmes plus puissantes pour soulager les symptômes.

Consultez votre médecin si vous avez une température élevée et :

  • le grattage s’aggrave
  • l’éruption s’étend aux zones sensibles, comme les yeux ou la bouche.
  • l’éruption ne s’améliore pas
  • l’éruption est sensible ou présente du pus et des croûtes jaunes

En dépit de certaines affirmations, il n’existe aucune preuve scientifique permettant d’affirmer que le fait de gratter une plaie ouverte entraîne la présence de poison dans la circulation sanguine. L’huile restante (urushiol) ne touche que la zone immédiate. Évitez de répandre l’huile immédiatement en lavant la zone affectée avec de l’eau et du savon.

Insectes piqueurs

La plupart des gens ont une réaction à une piqûre d’insecte, mais la réaction la plus grave est une réaction allergique.

Les piqûres d’insectes les plus courantes proviennent de :

  • abeilles
  • guêpes
  • frelons
  • fourmis de feu

Traitez les allergies aux insectes avec ces méthodes de premiers soins :

  1. Retirez le dard avec un objet droit, comme une carte de crédit, en effectuant un mouvement de brossage. Évitez de tirer ou de presser le dard. Cela pourrait libérer davantage de venin dans votre corps.
  2. Lavez la zone avec de l’eau et du savon. Appliquez un antiseptique après le lavage.
  3. Appliquez une crème à l’hydrocortisone ou une lotion à la calamine. Couvrez la zone avec un bandage.
  4. S’il y a un gonflement, appliquez une compresse froide sur la zone.
  5. Prenez un antihistaminique pour réduire les démangeaisons, le gonflement et l’urticaire.
  6. Prenez de l’aspirine pour soulager la douleur.

Les femmes enceintes ne doivent pas prendre de médicaments en vente libre sans l’accord de leur médecin.

Les enfants ne doivent pas prendre d’aspirine. Ceci en raison du risque d’une maladie rare, mais mortelle, appelée syndrome de Reye.

Piqûres de méduses

Si une méduse vous pique, lavez la zone concernée avec de l’eau de mer ou du vinaigre pendant 30 minutes. Cela neutralisera la toxine de la méduse. Appliquez quelque chose de froid sur la zone touchée pour apaiser votre peau et atténuer la douleur. Utilisez une crème à base d’hydrocortisone et un antihistaminique pour réduire le gonflement.

La Croix-Rouge conseille de ne pas uriner sur une piqûre de méduse. En fait, cela peut même augmenter la douleur.

Dans la plupart des cas d’allergie médicamenteuse, votre médecin devrait être en mesure de vous prescrire un médicament de remplacement. Des antihistaminiques, des corticostéroïdes ou de l’épinéphrine peuvent être nécessaires pour les réactions plus graves.

Sinon, votre médecin peut recommander une procédure de désensibilisation. Cela signifie qu’il faut prendre de petites doses du médicament jusqu’à ce que votre corps soit capable de les supporter.

Une fois que vous avez eu une réaction allergique, il est important d’identifier la source pour éviter tout contact futur. Pour les allergies spécifiques à un ingrédient, vérifiez les ingrédients du produit avant de l’acheter. L’application d’une lotion avant de partir en randonnée ou en camping peut aider à empêcher le sumac vénéneux de se répandre ou d’être absorbé par votre peau.

Plus vous contrôlez votre contact avec les allergènes, moins vous risquez d’avoir une réaction allergique. Assurez-vous que vos collègues et amis connaissent vos allergies et savent où vous gardez votre auto-injecteur d’épinéphrine. Apprendre à vos amis comment traiter une réaction allergique peut contribuer à sauver une vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.